À la recherche d’un emploi en pharmaceutique ?

Pharmajob.ca le plus important site d’offres d’emplois dans le domaine pharmaceutique et biotechnologie au québec.

À la recherche d’un emploi en pharmaceutique ? Pour tout étudiant en pharmacologie sorti fraîchement de l’école, la recherche d’un emploi en pharmaceutique peut représenter un véritable casse-tête. Après avoir placé certaines entreprises dans sa mire, la préparation d’un curriculum vitae et d’une lettre de présentation s’avère dès lors primordiale. C’est un premier pas dans la bonne direction qui permettra éventuellement à celui qui désire obtenir un emploi en pharmaceutique, de décrocher une entrevue puis peut-être un emploi.

Lorsqu’on en est à l’étape de la préparation de son curriculum vitae, il est essentiel de faire ressortir chacune des expériences qui pourraient avoir une certaine consonance avec les postes convoités. Le CV peut devenir un véritable passeport vers les emplois souhaités. Seulement, il doit être cohérent et en lien avec les emplois en pharmaceutique et biotechnologie.

« Ce qui doit ressortir a priori, c’est tout ce qu’on possède en terme d’expériences de travail, si petites soient-elles, souligne Manon Boileau, présidente chez Prospect Plus inc., une agence de placement spécialisée dans les emplois en  pharmaceutique et en gestion. C’est ce que nous regardons en premier. »

Il est à noter que tout le monde n’a pas la chance de posséder une longue liste parsemée de riches expériences de travail. Bien souvent, les personnes fraîchement sorties des bancs d’école n’ont pas grand-chose à leur actif. Heureusement, ce n’est pas peine perdue, comme l’indique Mme Boileau. Rien de ce qu’on a accompli ne doit être mis de côté.

« Il y a toujours moyen de mentionner quelque chose dans un CV qui va permettre à la personne de se mettre en valeur. Dans le cas d’un étudiant par exemple, il pourrait indiquer certaines fonctions reliées à un travail d’été ou du bénévolat qui ont un lien avec le travail visé. Si un étudiant rêve de travailler dans un laboratoire pharmaceutique, il peut même miser sur des habiletés recherchées dans ce type de milieu, qu’il a rencontrées dans un hobby exercé. Rien n’est impossible, il faut mettre toutes les chances de son bord. »

Expériences ou pas, l’importance réside dans la finition du document que l’on prépare. Le CV doit être concis et clair. C’est véridique : les premières secondes durant lesquelles l’employeur regarde un CV sont déterminantes. S’il semble chargé par trop de textes, désordonné ou encore bourré de fautes d’orthographe, il risque d’être relayé au placard. Ainsi, il faut garder en tête que la clarté est de mise.

Une lettre de présentation pour un emploi en pharmaceutique, indispensable ?

Après avoir fait son curriculum vitae, il est recommandé d’y annexer une lettre de présentation ou lettre de motivation. L’idée est de résumer, sous la forme d’un texte, les raisons qui nous poussent à postuler pour un emploi dans le domaine pharmaceutique. Aussi, il est conseillé d’y inscrire les qualités que l’on possède et qui se rattachent au travail. Bref, dans ce document, on vend sa salade. On doit expliquer en quoi ce poste est fait pour soi et pourquoi on est la personne idéale pour le combler.

Mais attention, l’usage de la lettre de présentation est discutable. Certains la perçoivent même comme étant négligeable. « En fait, elle est très peu regardée, confie Mme Boileau. Elle doit cependant être faite mais rester très courte. Deux ou trois paragraphes suffiront. En premier lieu, c’est véritablement le curriculum vitae qui sera regardé et ce, avant même la lettre de motivation, et non l’inverse. C’est l’expérience que l’employeur veut voir ! »

Être actif dans sa démarche pour trouver un emploi en pharmaceutique

Une fois votre CV et votre lettre de présentation finalisés, le gros du travail reste à faire… L’erreur première à éviter lorsqu’on est à la recherche d’un emploi, c’est de demeurer inactif, dans l’attente d’une réponse. Envoyer ses documents, c’est une chose. Faire le suivi en est une autre, déterminante pour changer le cours des choses.

« Il faut être proactif pour obtenir des résultats, ajoute la spécialiste en recrutement pharmaceutique. Si on reste assis à attendre que les carrières nous tombent du ciel, ça ne fonctionnera pas. »

Ainsi, il peut être intéressant pour un candidat en quête d’un emploi d’appeler la personne-ressource à qui elle a fait parvenir ses documents. Il peut lui demander si elle a bien reçu son CV et si elle a des questions relatives à l’envoi. De cette manière, il montrera un intérêt marqué pour l’entreprise et sa disponibilité pour une éventuelle rencontre. Et surtout, il se démarquera des autres candidats en faisant preuve d’une grande débrouillardise et de détermination. Des qualités plus que recherchées par un employeur.

« Je pense qu’une personne qui rêve de décrocher un emploi doit réussir à trouver différents moyens pour démontrer son intérêt », résume Mme Boileau.

Et après ? 

Et si tout compte fait, après toutes ces démarches, soit concocter un curriculum vitae des plus étoffés et assurer un suivi serré auprès d’employeurs potentiels, vous n’avez aucune nouvelle, ne baissez pas les bras. Et surtout, ne vous tournez pas vers la critique.

« En aucun cas il ne faut prendre ça personnel et remettre ses compétences en cause, rassure Mme Boileau. Bien souvent, ce n’est qu’une question de circonstances. Le fait de décrocher un emploi peut prendre du temps et il faut être patient. »

La spécialiste en recrutement dans le domaine pharmaceutique se fait rassurante et rappelle que la pharmacologie demeure l’un des secteurs les plus prometteurs, et aussi l’un des plus intéressants pour les jeunes diplômés. Ce ne sont pas les emplois en pharmaceutique ou biotechnologie qui manquent.

« Toute personne possédant les prérequis pour travailler dans le domaine de la pharmaceutique n’a pas à s’inquiéter, elle finira par trouver. Ça a toujours été un secteur professionnel offrant de belles conditions de travail à ses employés. Même si la pharmaceutique a connu un léger ralentissement ces dernières années, c’est resté un domaine intéressant. Beaucoup de travailleurs pensent à prendre leur retraite. Il y aura donc beaucoup de postes à combler dans le domaine de la pharmaceutique dans les prochaines années. »

Réseau d'emplois Jobs.ca

#