Que font les microbiologistes ?

Certaines professions sont auréolées de mystère. C’est le cas du microbiologiste, qu’on imagine souvent travailler dans un laboratoire, vêtu d’un sarrau blanc, assis devant un microscope. Mais, que font-ils exactement ? Pour le savoir, scrutons à la loupe les principales responsabilités, le salaire moyen et les perspectives d’emploi des microbiologistes au Canada.

Les microbiologistes étudient la structure, le métabolisme, la génétique ainsi que l’écologie de divers microorganismes (bactéries, virus, moisissures et algues), afin de comprendre comment ces « petites bêtes » vivent, se développent et interagissent entre elles et avec leur environnement. Par conséquent, tel qu’indiqué sur le site de l’Association des microbiologistes du Québec (AMQ), les microbiologistes peuvent aussi bien œuvrer dans un laboratoire à analyser la salubrité microbienne des produits agroalimentaires que dans une firme d’évaluation environnementale à contrôler la qualité de l’air, de l’eau et du sol. Dans tous les cas, leurs responsabilités sont sensiblement les mêmes.

Des organismes minuscules, mais des responsabilités de taille !

En effet, dans l’ensemble, les responsabilités des microbiologistes sont les suivantes : étudier la nature et les caractéristiques des microorganismes pour les classer, les isoler et en faire des cultures. Ensuite, produire des analyses chimiques, biologiques et comportementales des microorganismes. Finalement, les microbiologistes aimant la recherche peuvent faire carrière comme chercheur et professeur universitaire. Dans ce cas, ils mettent en branle des expérimentations, participent à des congrès scientifiques et publient des articles qui, souhaitons-le, aboutissent à des résultats intéressants !

 Un salaire variable

Le salaire des microbiologistes au Canada dépend grandement de leur niveau d’études, de leur ancienneté et du secteur d’activité dans lequel ils évoluent. Ainsi, selon le site Métiers Québec, le salaire annuel moyen en 2015 d’un microbiologiste ayant 10 années d’expérience était de 57 900 $ dans le secteur privé, de 62 500 $ dans le secteur de la santé et de 78 100 $ dans le secteur universitaire.

 Des perspectives d’emploi qui prolifèrent

De par leur objet d’études (les microorganismes sont partout !), les microbiologistes ont la chance d’intégrer plusieurs secteurs économiques tels que les domaines industriel, pharmaceutique, agroalimentaire, biotechnologique, environnemental et clinique. Par conséquent, ils œuvrent autant dans l’industrie privée que dans les organismes gouvernementaux, le système d’éducation, les laboratoires d’analyse, les centres de recherche et les firmes de services-conseils. Ainsi, leurs perspectives d’emploi sont nombreuses et, au fil des ans, les microbiologistes peuvent occuper des postes d’analystes, de gestionnaires de projets, de superviseurs, de coordonnateurs, de directeurs scientifiques, de conseillers, d’enseignants et de chercheurs.

 Cela dit, à examiner la profession de microbiologiste de plus près, une évidence saute aux yeux : voilà un emploi aussi vivant que le sont les microorganismes !

Articles récents par
Commentaires

Réseau d'emplois Jobs.ca

#