Trois tendances de la prochaine décennie en pharmaceutique

En 2020 et au-delà, les prescriptions en ligne et les dossiers médicaux numériques continueront de s’implanter, la génomique et l’intelligence artificielle transformeront la prise en charge du patient et les pharmacies seront de plus en plus écoresponsables. Coup d’œil.

 

Toujours plus de numérique

Déjà, en 2008, une étude de PricewaterhouseCoopers anticipait que le recours à la prescription en ligne serait généralisé en 2020. Si cette prédiction n’est pas encore complètement avérée au Canada, les pharmaciens y ont de plus en plus recours, et les gouvernements ont peu à peu mis en place des mesures pour encourager son utilisation systématique. Les prochaines années signeront probablement l’arrêt de mort de la prescription papier. Non seulement est-elle plus pratique pour le patient, qui en garde plus facilement des traces, mais elle permet d’éliminer les erreurs de lecture et d’interprétation des prescriptions. Elle fournit aussi rapidement au médecin des informations cliniques qui lui sont nécessaires, notamment au sujet des combinaisons de médicaments consommés par les patients. Pour que se généralise la prescription numérique au Canada, comme c’est déjà pratiquement le cas aux États-Unis, il faudra aussi adopter le dossier médical numérique et prévoir un système intégrant les deux pratiques. Le Canada a un certain retard en cette matière, mais la volonté du milieu pharmaceutique et des pouvoirs publics est manifeste !

En avant la pharmacogénomique !

« De grandes avancées ont été faites en recherche quant à l’impact des variations génétiques sur les besoins posologiques, l’efficacité et l’innocuité des médicaments », notent les organisateurs du plus récent Forum sur l’avenir de la pharmaceutique à l’Université de Montréal. Combinée à l’intelligence artificielle, la génomique permettra bientôt de proposer à chaque client des dosages médicamenteux adaptés à sa génétique et à anticiper les risques d’effets secondaires spécifiques à chaque patient. Cette pratique fait déjà partie du quotidien de nombreux pharmaciens !

La pharmacie écolo

En cette période de transition écologique, tout le monde doit mettre l’épaule à la roue pour offrir un service de plus en plus écoresponsable. Le milieu pharmaceutique, souvent pointé du doigt en raison du suremballage des produits et de la gestion des déchets médicaux, a encore du travail à faire pour améliorer ses pratiques. Détruire les médicaments périmés de façon sécuritaire est le nerf de la guerre. Des programmes existent aussi pour s’en départir de manière responsable. Les pharmaciens gagneraient aussi à mieux communiquer à ce sujet avec leur clientèle : toutes les études confirment que les patients aiment être mis au courant des initiatives vertes de leur pharmacie. 

Articles récents par
Commentaires

Réseau d'emplois Jobs.ca

#