Recrutement : Ce que tout bon candidat devrait savoir

Plus de la moitié des Québécois envisagent de quitter leur emploi actuel, révèle un sondage mené au cours de la deuxième vague de la pandémie. Avant de regarder ailleurs, on teste nos connaissances, question d’être un candidat bien informé. Vrai ou faux : obtiendra-t-on la note de passage ?

 

Parce qu’on est en 2021, les émoticônes dans les CV et les courriels de présentation, c’est oui.

FAUX

En ce domaine comme dans bien d’autres, la modération a bien meilleur goût. Accountemps a d’ailleurs posé la question à plus de 2400 gestionnaires américains. Verdict : intégrer des Bitmojis et utiliser des polices de caractère ou des arrière-plans de couleur vive sont les pratiques les plus nuisibles aux candidats d’après respectivement 35 % et 25 % des répondants. On s’assure plutôt de rester professionnel en écrivant une lettre de présentation impeccable (en évitant notamment les formules de salutation trop familières), en faisant du réseautage, voire en fournissant un lien vers un portfolio en ligne ou son site web personnel.

Un employeur peut en toute légalité imposer des frais à quiconque souhaite soumettre sa candidature.

VRAI

À l’automne 2020, le cas d’une candidate à un poste d’agente de bureau dans un Centre de services scolaires des Laurentides a fait la manchette. On lui réclamait 35 $ en argent comptant « pour la correction » de son examen de français, a rapporté le Journal de Montréal. Même si la pratique n’est pas considérée comme illégale en vertu de la Loi sur les normes du travail, elle en dit toutefois long sur les valeurs (ou les finances !) de l’employeur et pourrait potentiellement être jugée discriminatoire. On est donc tout à fait en droit de se demander si on souhaite vraiment travailler dans pareille entreprise.

Télétravail oblige, notre nouvel employeur veut des photos de notre poste de travail à domicile.

VRAI

Un employeur a l’obligation légale de s’assurer que notre bureau à la maison est sécuritaire. Avec le consentement de l’employé, il peut par exemple « demander des photos du poste de travail, faire une visite virtuelle du lieu, envoyer quelqu’un faire l’installation de l’équipement requis ou, au besoin, effectuer une inspection en personne lorsque les circonstances l’exigent », énumère-t-on dans le Guide d’encadrement du télétravail de l’Ordre des conseillers en ressources humaines agréés. Cela dit, cette vérification doit être effectuée dans le respect du droit à la vie privée de l’employé.

C’est peine perdue ! En temps de pandémie, les postes à pourvoir se font rares.

FAUX

Certes, les emplois à temps plein sont toujours en léger recul au pays par rapport à février 2020, juste avant que ne survienne la crise sanitaire. Reste que plusieurs domaines — la santé, bien sûr, mais aussi l’informatique et la construction, entre autres — font face à d’importantes pénuries de personnel. Selon Éric Caire, ministre délégué à la Transformation numérique gouvernementale, on parle par exemple de quelque 4000 postes par année dans le secteur des technologies de l’information et de la communication (TIC), et ce, au Québec seulement.

Articles récents par
Commentaires

Réseau d'emplois Jobs.ca

#